Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le maintien du capital beauté par des traitements préventifs, la nouvelle tendance en médecine esthétique

Le maintien du capital beauté par des traitements préventifs, la nouvelle tendance en médecine esthétique

Le 11 mai 2018

" Docteur, à partir de quel âge peut-on commencer des traitements esthétiques ? J'ai 30 ans, n'est-ce pas trop tôt pour débuter des injections ? "

Telles sont des questions qui me sont fréquemment posées lors d'une consultation de médecine esthétique.

Souvent, les patients pensent qu'il faut attendre que les premiers signes de l'âge apparaissent pour passer à l'action. Mais non ! La tendance actuelle est de débuter tôt, entre 20 et 25 ans, des traitements esthétiques à visée préventive de manière à préserver le capital jeunesse

Cette philosophie de prévention, approuvée dans tous les congrès internationaux, n'est cependant pas toujours facile à faire comprendre aux jeunes patients.

En complément aux traitements esthétiques préventifs, il ne faut pas oublier les règles cosmétiques de base nécessaires au maintien d'une jolie peau, à savoir :

  • Un gommage régulier de la peau avec un gel exfoliant de manière à enlever les impuretés
  • Une crème hydratante pour nourrir la peau
  • Une protection solaire anti-UVB et anti-UVB avec un indice de protection (SPF) de 30 au minimum.

Mais quels traitements esthétiques peut-on réaliser à cet âge au centre Medesthetique de Liège et quels effets peut-on attendre sur le long terme ?

La toxine botulique ou Botox

Les rides d'expression (ride du lion, patte d'oie et rides du front) apparaissent suite à la contraction répétée des muscles du visage. Le Botox, en agissant directement sur le muscle afin de l'affaiblir, empêche la peau de se plier et de créer une cassure cutanée, appelée ride. Une séance de Botox, tous les 6 mois, permettra donc au visage de rester lisse tant en mouvement qu'au repos et sans perte d'expression.

Le relâchement du bas du visage (bajoues) est principalement provoqué par l'action de muscles (depressor anguli oris et platysma) qui tirent vers le bas l'ovale du visage. Des injections de Botox, tous les 6 mois, dans ces deux muscles permettront de conserver une ligne mandibulaire régulière et sans bajoues.

L'acide hyaluronique

La perte des volumes naturels du visage peut apparaître très tôt, notamment au niveau des cernes. Des injections d'acide hyaluronique, une fois par an, permettront de garder cette région homogène, sans zone de démarcation entre la paupière inférieure et la pommette.

L'acide hyaluronique peut également être injecté, entre 20 et 25 ans, au niveau de pommettes ou des lèvres de manière à conserver ses volumes naturels, reflets de jeunesse et de bonne santé.

Les Skinboosters

Les Skinboosters sont composés d'un acide hyaluronique très fluide ayant la particularité d'hydrater le derme en profondeur et de stimuler la synthèse de collagène. Des injections de Skinboosters, tous les 6 mois, conserveront l'hydratation naturelle de la peau et sa fermeté. Les résultats ? Une peau lisse, hydratée et tonique.

N'hésitez pas à contacter votre centre de médecine esthétique, Medesthetique, pour connaître les traitements esthétiques préventifs envisageables.