Menu

Traitement des cicatrices d’acné à Liège

Situé au centre-ville de Liège, le centre Medesthétique propose la prise en charge des cicatrices d’acné ou de varicelle par peeling dermatologique. Les stigmates d’une ancienne acné ou d’une varicelle sont souvent tout aussi pénibles et sévères pour le patient. Le traitement que nous proposons dans notre centre à Liège pour les cicatrices d’acné s’appelle la chémoabrasion antérieure.

Comment se forment les cicatrices d’acné ou de varicelle ?

Les cicatrices apparaissent quand les couches superficielles et profondes de la peau sont endommagées. La peau est incapable de se régénérer correctement et la plaie est donc remplacée par du tissu composé de fibres de collagène. Ces fibres comblent la plaie de la profondeur vers la surface et contribuent à réparer la zone cutanée endommagée. Ce tissu de remplacement permet de guérir la blessure, mais reste le plus souvent apparent.

Les séquelles d’acné ou de varicelle sont le plus souvent des cicatrices atrophiques. Elles se présentent sous la forme d’un creux à la surface de la peau, et on les appelle « cicatrices en pic à glace ». Ces cicatrices apparaissent quand une plaie ne guérit pas correctement et que le tissu fibreux qui se forme est insuffisant. La cicatrice se développe alors sous le tissu environnant, et une petite dépression (creux) est visible.

Sur les phototypes foncés (peau mat), il n’est pas rare de voir apparaître des petites taches brunes, appelées hyperpigmentations post-inflammatoires.

Comment traite-t-on les cicatrices d’acné ou de varicelle ?

La technique que nous employons, dans notre centre de Liège, pour les cicatrices en pic à glace est la chémoabrasion antérieure.

Pour les hyperpigmentations post-inflammatoires, nous utilisons une série de 4 peelings superficiels à l’acide trichloracétique 15%, associée à des crèmes spécifiques.

Comment se déroule une séance de chémoabrasion pour le traitement des cicatrices ?

La chémoabrasion consiste en une abrasion mécanique suivie d’une application d’acide trichloracétique 15%.

  • Préparation de la peau : La peau doit-être préparée, pendant 2 semaines, avec une crème permettant de mettre les mélanocytes de la peau au repos et d’éviter les hyperpigmentations inflammatoires.
  • Abrasion mécanique de la peau: A l’aide d’un papier de verre stérile, le médecin ponce la peau afin de provoquer un saignement. Cette étape est réalisée sous anesthésie locale.
  • Application de l’acide trichloracétique : Sur la peau abrasée, une seule couche d’acide trichloracétique 15% est appliquée. Le patient peut ressentir une brève sensation de chaleur intense.
  • Application du masque cicatrisant : Le médecin applique d’abord une crème anti-oxydante puis une couche de poudre jaune (sous-gallate de bismuth). Une croûte jaune se forme afin de permettre une cicatrisation rapide, de protéger la peau des rayons UV et d’éviter une éventuelle infection. Ce masque jaune est laissé en place 7 jours.
  • Retrait du masque jaune au 7ème jour : Le masque jaune est délicatement retiré à l’aide de vaseline. On découvre alors une peau rouge et visiblement plus lisse.

Quelles sont les suites après le traitement des cicatrices par chémoabrasion ?

La peau reste rouge pendant 2 à 3 semaines puis retrouve progressivement sa coloration normale sur 2 à 3 mois.

Le maquillage du visage, avec des produits doux, est possible dès le 8ème jour, de manière à camoufler la rougeur.

Quelle est l’éviction sociale lors d’une chémoabrasion pour traiter les cicatrices d’acné ?

La chémoabrasion impose une éviction socio-professionnelle de 8 jours à cause du masque jaune.

Qu’en est-il de l’exposition au soleil après un traitement des cicatrices d’acné ou de varicelle ?

Après une chémoabrasion, l’exposition au soleil doit-être strictement évitée durant au moins 3 mois. Un indice de protection solaire de 50, anti-UVA et anti-UVB, est fortement recommandé durant cette période. Le risque d’une exposition solaire précoce est essentiellement l’apparition d’une hyperpigmentation disgracieuse (taches brunes).

Une consultation médicale est-elle nécessaire avant une chémoabrasion ?

Certainement ! Le médecin doit s’assurer que le patient est éligible à ce traitement et doit écarter les contre-indications suivantes :

  • Diabète de type 1
  • Grossesse et allaitement
  • Immunodéficience
  • Maladie du collagène (Ehlers-Danlos)
  • Sclérodermie
  • Insuffisance cardiaque, hépatique, pulmonaire ou rénale
  • Herpès actif
  • Cancer et mauvais état général
  • Antécédents de radiothérapie du visage
  • Antécédents de chéloïde
  • Épilation définitive au laser du visage
  • Phototype foncé

Lors de la consultation, le médecin explique le traitement en détail, prescrit les crèmes pour préparer la peau et un médicament antiviral pour prévenir les boutons de fièvre si le patient est sujet à de l’herpès labial.

Contactez votre cabinet

Consultez également