Menu

Traitement de l’hyperhidrose des aisselles à Liège

Situé au centre de Liège, votre centre de médecine esthétique, Medesthetique, propose le traitement de l’hyperhidrose (ou transpiration excessive) des aisselles par botox (toxine botulique). Les injections de toxine botulique pour traiter la transpiration des aisselles est une méthode efficace, simple et dépourvue d’effets indésirables.

Qu'est-ce que l'hyperhidrose ?

L'hyperhidrose est une production excessive de sueur par les glandes sudoripares. L'hyperhidrose peut-être généralisée ou localisée. Les hyperhidroses généralisées sont souvent secondaires à des maladies (métaboliques, alcoolisme, cancers,...) tandis que les hyperhidroses localisées sont le plus fréquemment idiopathiques (de cause indéterminée).

Quelle est la fréquence de l'hyperhidrose idiopathique ?

L'hyperhidrose focale idiopathique touche 6 à 7% de la population, surtout chez l'adulte jeune, avant l'âge de 25 ans, autant chez l'homme que chez la femme. Elle est généralement bilatérale, symétrique et cesse durant le sommeil. Elle est spontanée mais parfois déclenchée ou aggravée par le stress, les émotions, le café, le thé et les épices.

Quelles sont les conséquences d’une transpiration excessive des aisselles ?

L’hyperhidrose des aisselles provoque des taches jaunâtres sur les vêtements blancs ou de couleurs claires, peut provoquer des irritations et engendrer des mauvaises odeurs. Plus important, l’impact sur la vie socio-professionnelle des personnes présentant une transpiration excessive des aisselles est conséquent car il projette une image erronée de manque d’hygiène corporelle, d'anxiété, de manque de confiance en soi ou d'incompétence.

Comment réalise t-on le traitement de l'hyperhidrose des aisselles par Botox ?

Le Botox est injecté en superficie à l’aide de fines aiguilles sur toute la surface de la zone sécrétrice de l’aisselle.

Le Botox bloque les fibres nerveuses qui stimulent les glandes sudoripares, induisant une réduction transitoire et réversible de la production excessive de sueur.

Bien que le traitement soit
quasi indolore, l'application d'une crème anesthésiante (EMLA) 1 heure avant permet d’améliorer le confort du patient.

Quelles sont les suites du traitement de l’hyperhidrose des aisselles par Botox ?

Des légères rougeurs et des petits hématomes sont toujours possibles mais transitoires.

Dans notre centre, situé à Liège, nous injectons une quantité de toxine botulique qui permet des résultats de longue durée.

Les résultats sont visibles au bout de 48 à 72h heures et persistent de 8 à 12 mois selon les individus. L'impact sur l'amélioration de la qualité de vie après le traitement de la transpiration excessive des aisselles par Botox est démontré dans plusieurs études.

Quelles sont les alternatives au traitement de l’hyperhidrose par Botox ?

Les alternatives au traitement de l’hyperhidrose par Botox  sont :

  • les médicaments comme les anti-cholinergiques (oxybutynine) et les anti-dépresseurs : risque d’effets indésirables tels que troubles urinaires, sécheresse de bouche, tachycardie, troubles de la vue, …
  • les anti-transpirants au sel d’aluminium : nécessite une application régulière avec risque d’irritation
  • l’ionophorèse : traitement sur le long court qui nécessite de multiples séances à intervalle rapproché
  • les traitements chirurgicaux (excision des glandes sudoripares, sympathectomie, …) : risque d’hyperhidrose compensatrice au niveau d’autres zones du corps, de sécheresse cutanée,
Le traitement de l’hyperhidrose des aisselles par Botox a démontré son efficacité supérieure et son absence d’effets indésirables par rapport aux alternatives décrites ci-dessus.

Quels sont les tarifs du traitement de la transpiration excessive des aisselles par Botox ?

Le prix du traitement de l’hyperhidrose des aisselles varie en fonction de la surface de la zone sécrétrice à injecter et du sexe du patient. Vous trouverez le tarif moyen de ce traitement en cliquant ici.

Contactez votre cabinet

Consultez également